Home Contact

European Hillrace Eschdorf

04-05 May 2019 - Eschdorf - Luxembourg

« Berg-Monsters » à gogo avec e.a. l’Autrichien Herbert Stolz (Porsche 935), les Suisses Ronnie Bratschi, Thomas Kessler (Mitsubishi Lancer), Romeo Nüssli (Ford Escort Cosworth), Fred Neff (Porsche 996 GT3-R) et René Ruch (Ferrari F355 GT), les Français Nicolas Werver (Porsche 997 GT2), Philippe (Renault RS.01) et Christian Schmitter (Porsche 997 GT3-R), les Allemands Holger Hovemann (Opel Kadett V8) et André Wiebe (Renault Clio BTCC),…

L’an dernier, la lutte acharnée pour la victoire générale en voitures « fermées » entre le Suisse Ronnie Bratschi et le Français Nicolas Werver s’était soldée par deux sorties de route sans gravité pour les pilotes lors de l’ultime montée de course, la victoire revenant finalement à Bratschi avec 1,5 secondes d’avance. Aussi bien le triple vainqueur de la Coupe Internationale FIA des courses de côte 2015, 2016 et 2018 sur sa puissante Mitsubishi Lancer Evo 8 EMG survitaminée par le célèbre préparateur suisse Eggenberger que le septuple champion de France de la Montagne en série B (voitures fermées) 2010, 2012-2016 et 2018 sur sa magnifique Porsche 997 GT2 seront de retour pour un nouveau duel des titans, arbitré toutefois par l’Autrichien Herbert Stolz, licencié en Allemagne, qui depuis 2004 détient le record du parcours d’Eschdorf en voitures « GT/tourisme » en 54,40 sec. et qui l’an dernier classait sa surpuissante Porsche 935 DPII à seulement 4 centièmes (!) de celle de Nicolas Werver. Le champion d’Allemagne 2006 et 2013 en catégorie Tourisme, dont la voiture dépasse largement, tout comme celles de ses adversaires, le seuil des 600 voire même 700 chevaux, sera cette année en l’absence de Léon Linden, forfait suite à une récente chute à vélo causée par un chien errant, le doyen des participants à tout juste 70 ans.

Parmi les outsiders, citons les Suisses Romeo Nüssli, 3e du championnat suisse 2017 en catégorie « Tourisme », vainqueur en 2016 de la célébrissime course de côte de Mickhausen en Allemagne, qui avait imposé sa surpuissante Ford Escort Cosworth-ex-Gabat à Eschdorf au classement « voitures fermées » en 2017, Thomas Kessler, dont la Mitsubishi Lancer lui avait valu une excellente 7e place au classement général à Eschdorf en 2015 sous la pluie, ainsi que le double champion de Suisse Fréderic Neff, toujours très généreux au volant de sa Porsche 996 GT3-R. Ou encore René Ruch, fidèle au rendez-vous avec sa Ferrari F355 GT mélodieuse. Mais aussi côté français, le vice-champion de France 2016 Philippe Schmitter sur l’hyper-spectaculaire Renault RS.01 à moteur 3.7 turbo et probablement aussi son frère Christian, vice-champion de France 2017, sur sa Porsche 997 GT3-R qu’il alignera d’ici deux gros mois à la célèbre course de côte de Pikes Peak aux Etats-Unis.

Côté allemand, le multiple vainqueur de la KW Berg-Cup Holger Hovemann sur sa monstrueuse Opel Kadett C Coupé à moteur V8 5.7L ou encore le champion d’Allemagne 2016 André Wiebe sur sa non moins imposante Renault Clio BTCC et le champion de la Berg-Cup 2018 Thomas Strasser (Autriche) sur sa VW Scirocco seront les têtes d’affiches de la meute de la « KW Berg-Cup », fidèle à la course de côte d’Eschdorf depuis 1989, avec ses nombreuses VW Golf, Polo, Corrado et Scirocco, Opel Kadett, Corsa et Ascona, Citroën AX Kit-Car, Escort RS BDA, BMW série 3 et 2002, Renault Clio et Mégane, Audi 80 quattro etc. qui feront vibrer elles-aussi leurs nombreux supporters.

S’y ajoutent les trois champions de Belgique Martin Bach (2017 et 2018) sur la Mitsubishi jaune qui a justement été il y a quelques années à l’origine de l’expression « Bergmonsters », Stéphane Emond (2014 et 2016) sur sa belle BMW M3 3.2L et Eric Schwilden (2013, Peugeot 205 GTi targez), emmenant dans leur sillage la splendide Peugeot 406 SuperTourisme de leur compatriote Michel de Kerchove. Puis évidemment le triple champion de Luxembourg 2016-2018 Canio Marchione sur sa diabolique BMW 320 STW ou encore l’équipe luxembourgeoise Schilling Performance avec le champion du Luxembourg 2015 Nico Schilling et le triple vice-champion du Luxembourg 2016-2018 Charles Valentiny (les deux sur Subaru Impreza WRX STi) ainsi que Cédric Schilling (Mitsubishi Lancer), les deux Lamera-Cup à moteur Ford Focus RS des Luxembourgeois Gilles Bruckner et Kim Longhino ou encore la VW Fun Cup de la championne luxembourgeoise 2018 en catégorie « voitures de compétition » Tania Flammang.

Sans oublier les petites « CM », ces petites bombes à moteur moto 1000 cc spécifiquement conçues pour les courses de côte, comme les Silver Car-Suzuki de l’Allemand Ralf Kroll et du Belge Adrien Marchal ou encore la Speedcar-Suzuki du jeune Alsacien Loïc Hebinger, depuis deux ans chouchou du public d’Eschdorf grâce à son pilotage extrêmement spectaculaire.

Bref, une fois de plus, le plateau de la course de côte « European Hill Race » à Eschdorf annonce beaucoup de suspense et encore plus de spectacle !



Pour obtenir une version en haute résolution, n'hésitez pas à nous écrire à l'adresse michael@mtsweb.be
To obtain a high resolution version, do not hesitate to write to us at michael@mtsweb.be

Pour nous aider à couvrir les frais inhérents à ces reportages, n'hésitez pas à faire un don.
To help us cover the costs of these reports, feel free to make a donation.